Après avoir traumatisé sa famille et ses amis en les embringuant de force dans ses oeuvres audiovisuelles de jeunesse, Louis Soubeyran, né à Grenoble en 1975, continue entre deux commandes de clips et de reportages à écrire ses projets de fiction et à les tourner - n'hésitant pas quand il le faut à les autoproduire en vendant ses organes au marché noir. 

 

Le projet BON WEEK-END a été proposé par

Louis Soubeyran à la Maison Pour Tous de Voreppe et ACRIRA Passeurs d'Images.

Les ateliers d'écriture

et le tournage ont

été encadrés par

Elsa Chardon et

Louis Soubeyran.

Nous vous proposons

sur cette page, en plus du film et d'une galerie photos, des liens vers le making of,

le scénario du film

et le fait divers

qui l'a inspiré,

ainsi qu'un reportage réalisé par les jeunes sur le thème de la violence

avec l'équipe de la

Maison Pour Tous.